headerphoto
headerphoto

Antsirabe/Madagascar

 

ECHOS DU CAMP VOCATIONEL
du 23 au 29 août 2011

Enracinés, fondés dans le Christ
et affermis dans la foi

Cette année, nous avons jugé bon et intéressant de prendre le thème des JMJ 2011 à Madrid afin d'être en communion avec tous les jeunes du monde entier, mais aussi avec l'Eglise représentée par le Pape en cet événement. Pour simplifier, nous avons intitulé le thème en ces termes: «Prendre racine dans le Christ» (voir écriteau sous devant l’autel).

Le camp-vocation de cette fois-ci a été extraordinaire et une grande surprise pour nous. Il a été aussi le premier en qualité selon le témoignage de Sœur Francine dans son discours de clôture dudit camp. Nous, la communauté du noviciat, l'avons préparé soigneusement en avance car on attendait une vingtaine de jeunes. Mais ce n'était pas mal, finalement elles étaient 19 jeunes dont 9 aspirantes. Au total, nous étions 27 présents dans la maison. Un prêtre aumônier, 2 sœurs, 5 novices, 9 aspirantes et 10 nouvelles. En tout, les jeunes représentent 6 diocèses dont Antsirabe, Miarinarivo, Antsiranana, Antananarivo, Ambositra  et Fianarantsoa. Elles sont réparties dans quatre groupes de travail.

L'arrivée était fixée au 23 août, mais celles de Fianarantsoa n'ont pas pu arriver à temps, faute de taxi, vacances obligent ! Elles durent partir le lendemain. Dès le premier jour, les jeunes s'y sont mises et ont pris à cœur leur responsabilité respective. Pas de dérangement au dortoir, la ponctualité fut respecté d’une manière générale, et  le travail se fait «vite et bien». Les novices y sont pour quelque chose. Elles étaient assidues à la prière surtout celle du chapelet en fin d’après-midi au jardin. Il fallait les voir assis ici et là dans le jardin, en groupe de quatre ou cinq comme des fourmis, récitant ensemble le chapelet.

Les matinées sont consacrées aux instructions diverses selon les intervenants (P. Eric, Mme Chantal, Sr Francine), tandis que pour les après-midi, les ateliers de créativité et le jardinage sont au programme. Quatre ateliers sont affichés: Cuisine , Radio, Journal et Travaux manuels. Chacune s'inscrit là où elle se sent mieux sans obligation. Jeudi, c'est le temps culminant où toute la nuit est réservée à l'adoration du Saint Sacrement, comme un  rendez-vous. Chacune choisit l’heure qui lui convient pour être présente sans encombre avec son Bien-aimé.

Vendredi après-midi, visite des lieux où s’exerce notre apostolat, donc  la Librairie, le Cyber (la Bibliothèque est malheureusement fermée à cause des réparations), la Radio Haja du diocèse et enfin la communauté où les Sœurs nous ont offert un bon goûter. C'était un moment merveilleux pour les jeunes surtout les «journalistes en herbe» de poser des questions pour compléter leur travail d’atelier mais aussi pour mieux connaître notre apostolat. Elles arrivaient à la radio au moment où une émission interactive avec les auditeurs a eu lieu; cela leur donna l’occasion d’être interviewées en direct sur les ondes. Quelques talents de speakerine semblent se dessiner!!!

Dimanche, la matinée fut réservée au recueillement, rencontre avec le Christ. Nous l’avons terminée par la messe au cours de laquelle chacune apporta son symbole pour signifier la grâce qu’elle a reçue. Dans les explications, certaines ont mis l'accent sur les réalités de vie quotidienne. Comme le proverbe français dit: «Il n'y a pas de roses sans épines», dans chaque vie il y aussi des joies et des peines, de réussites et des échecs, des points positifs et négatifs. Raison pour laquelle il nous faut une fondation solide sur le Christ, dans la prière. Prendre  racine auprès de la source intarissable en Dieu seul et fleurir là on est planté en donnant le meilleur de soi-même.

Nous avons clôturé la semaine par une soirée récréative. Chaque atelier et chaque groupe présentent des danses, chants et sketchs divers. Les quatre cheffes de groupe ont mis à découvert leur talent d’animatrice. Au milieu des chants et de la musique, nos papilles ont goûté spécialement la production de l’atelier cuisine, oh! que c’est délicieux! Nos yeux ont admiré la créativité de l’atelier travaux manuels qui ont usé les écorces de bananier et du raphia. Nos oreilles sont tendues à l’écoute des émissions et des publicités de l’atelier Radio. Nos mains ont touché la gazette du camp si bien présenté par l’atelier Journal. Tous les amateurs sont heureux d’avoir terminé ce qu’elles ont commencé.


Sr Marie-Chantal Gratia